11 octobre 2015

Le projet de Marion, Catherine et Pascal

Le Sud de la Touraine, la Gâtine Lochoise, regorge d’une riche biodiversité. Comment préserver cet écosystème ? En soutenant la ferme de La Rabinière qui se situe sur ces terres fertiles !

Une ferme déjà bien établie
La Rabinière est une ferme économiquement viable sur laquelle travaillent 6 femmes et hommes qui en vivent décemment. De nombreux clients se fournissent en bons produits bio et/ou locales : fromages de chèvre, yaourts, huile de colza, rillettes de chèvre, torsades paysannes…

3 générations de paysans
En 1985, Pascal et Catherine Joubert achètent la ferme de La Rabinière et ses 22 hectares.
En 1996, ils louent les 68 hectares de La Saisie (attenants à la Rabinière), auparavant cultivés et façonnés (plantation de haies, d’arbres) par les parents de Pascal et 6 hectares à d’autres membres de la famille, soit un total de 96 hectares.
Depuis 2010, Pascal et Catherine sont passés en production biologique. Ils développent une diversité de cultures pour l’autonomie alimentaire de leurs chèvres laitières, race alpine et cochons de plein air, race locale. La production annuelle est de l’ordre de 100 000 litres.
En 2012, leur fille Marion devient salariée de la ferme. Son ambition est de la reprendre avec des associés lorsque ses parents partiront à la retraite en 2021.

En 2017, sur 96 hectares cultivés, 68 sont mis en vente, mais l’investissement que représente l’achat est trop important pour Pascal, Catherine ou Marion.

C’est pourquoi la famille Joubert fait appel à Terre de Liens pour racheter ces 68 hectares.